Chef un p'ti verre on a soif [Godric Gryffondor] [Ou] [Aban.]
Origins of Poudlard

Poudlard au temps des fondateurs
 
Genesis RPG  AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  Topsite  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
En décembre, le staff de "Genesis RPG"
vous donne rendez vous sur sa nouvelle création :

ONCE UPON A TIME RPG




Envolez-vous vers le NOUVEAU forum RPG sur "Once Upon a Time".
Embarquement sur le bâteau du capitaine Crochet prévu pour Décembre 2013 !

Et dès à présent, toutes les informations, réservation d'avatars, recrutement...
sur notre page facebook !!


~~~ Le plus important n'est pas combien de temps a duré un forum,
mais le plaisir qu'on a pris à y participer et les amis qu'on s'y est fait !

Depuis Mai 2005 : "Universal Stargate" - "Deathly Hallows RPG" -
"Celebrity Nous les Fans" - "Atlantis Univers" - "Avengers Now" -
"Deathly Hogwarts" - "X Men Reborn"...

Décembre 2013 : "Once Upon a Time". En route vers les 9 ans de
"Genesis RPG" ! ~~~

Partagez | 
 

 Chef un p'ti verre on a soif [Godric Gryffondor] [Ou] [Aban.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Salazar Serpentard
Je suis l'un des Fondateurs de Poudlard
avatar

☆ Sorcier depuis : 09/03/2013
Masculin ☆ Hiboux : 37

☆ Star : Tom Hiddleston

☆ Crédits : Roxy

MessageSujet: Chef un p'ti verre on a soif [Godric Gryffondor] [Ou] [Aban.]   Mer 13 Mar 2013 - 0:39

La journée avait parut interminable à Salazar Serpentard. Ce n'est pas que de devoir vérifier que le château était près à accueillir pour la dixeptième année consécutive une foule de marmot en pleine crise d'adolescence qui le gênait. Mais plutôt que les femmes du château l'avait obligé de s'habiller en domestique pour la journée. Il était un seigneur que diable, il se devait d'être présentable et certainement pas porter des guenilles. Qui aurait dit les seigneurs des environs si ils l'avaient vu comme ça. Et encore, ça, ce n'était rien. Il avait dû passer le plumeau sur les armures, les huiler, les astiquer. Le pire dans tout ça, c'est qu'il avait eu dire à son épouse que ce n'était pas son rôle. Celle-ci lui souriait en guise de réponse. Comme quoi, lorsqu'une femme a une idée fixe en tête, les autres suivent. C'était décidé, à partir d'aujourd'hui, elle ne fréquenterait plus ces dames.

La bonne nouvelle, c'était qu'il n'était pas le seul à se retrouver à faire le ménage dans le château. Les autres hommes aussi. Salazar avait même bien rit en voyant l'accoutrement de son meilleur ami. Lui aussi, avait eu droit au tablier et au bonnet sur la tête. Qui était donc celle qui avait eu l'idée stupide de les obligés à se travestir et à faire le travailler des domestiques? Perdu dans ses pensés, il n'entendit pas des pas venant derrière lui. Par contre, il sentit clairement un corps lourd le percuter. Perdant l'équilibre, il lâcha le bout de chiffon qu'Helga lui avait mit en main ce matin. Fesse par terre, il lança un regard noir à Godric. Celui-ci, lui mit son index devant ses lèvres pour lui faire comprendre qu'il devait se taire. Salazar roula des yeux et sourit lorsqu'il vit le bout de parchemin que le roux fit tomber sur le sol.

Il l'attrapa et le cacha à la vie de sa femme. N'ayant pas vraiment besoin de lire ce qu'il était marqué. Ce soir, ils sortaient tout les deux à la taverne à Pré Au Lard. Ils allaient fêter la fin de cette période hautement ménagères pour eux deux et leur égos. Il se releva en se mettant à siffloter un air de musique populaire en retournant à son dépoussiérage d'armure. La première venait d'être finit, il lui en restait encore une centaine à faire. Tel un preux chevalier allant sauver une douce princesse, le plus rusé des fondateurs, passa à l'armure suivante.


"Je suis sur qu'il y a un sort qui permettrait de toute les nettoyer. Mais c'est quoi encore le sort pour ça?"

Pour toute réponse, des rire se firent entendre. Bien entendu, aucunes d'elles ne lui répondra. A croire qu'elles s'étaient passées le mot pour la journée. Et c'est seulement à la dernière armure que le sortilège se rappela à son bon vouloir. "Recurvite" L'armure se mit à se nettoyer toute seule en faisant un bruit d'enfer. Mais il était heureux et ça se voyait au sourire qui ornait son visage. Il ne fit pas attention aux regarder moqueurs autours de lui, et se dirigea vers la salle va et vient. Lieu qui servait de bureau directorial mais où se trouvait aussi un passage secret menant à la taverne. Au septième étage, il passa trois fois devant un pan de mur et une porte apparut comme par magie. Salazar passa dans la pièce sans vraiment regarder ce qui s'y trouvait, s'arrêta devant le tableau représentant l'océan et chuchota le mot de passe "Hydromel". Le tableau pivota sur lui-même et un sourire grognard se dessina sur son visage au trait aristocratique.

Il jeta un coup d'oeil à la pièce avant de s'engouffrer dans le passage aménager par les soins de son meilleur ami et les siens. Au bout de quelques minutes, une araignée lui tomba sur l'épaule. Il poussa un cri surpris avant de chasser l’intruse. Il parcourut encore les quelques mètres qui le séparait de la fin du passage, avant de pousser le tonneau se trouvant dans la cave de la taverne. Il dû se faire discret, nul ne connaissait l'endroit qui reliait le château au village de sorcier. Personne dans les environs, Salazar se décida de sortir de sa cachette pour se rendre dans la pièce principale. Il dû pour ça, emprunter un escalier qui le conduisait dehors à l'arrière de l'établissement. Il s'arrêta pour remettre de l'ordre dans ses habits et constata qu'il portait encore le tablier et le bonnet que les femmes l'avaient obligé de porter toute la journée pour faire le ménage. Il enleva tout et les lança loin de lui.

Serpentard allait rentrer dans la taverne lorsqu'il cru apercevoir Helga et Rowena. Il sentit son sang se glacer dans ses veines mais fut heureux de constater que ce n'était pas elles. Il poussa donc la porte de la taverne et s'installa à une table. Attendant son rendez-vous de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posy-M. Delorme
Je suis un simple Citoyen du Royaume Magique
avatar

☆ Sorcier depuis : 19/08/2012
Féminin ☞ Age : 27
☆ Hiboux : 209

☆ Star : Nina Dobrev

☆ DC/ TC : Je ne suis pas encore schizophrène
☆ Crédits : (c) Liloo_59

MessageSujet: Re: Chef un p'ti verre on a soif [Godric Gryffondor] [Ou] [Aban.]   Mer 13 Mar 2013 - 13:42


Le regard dans le vide, Posy nettoyait la table avec un vieux chiffon troué. Elle était pensive et nettoyait la même table depuis cinq minutes environ. Elle commençait à être propre et pourtant, elle mettait du coeur à l'ouvrage. Son esprit vagabondait dans tous les sens, se demandant quelle aurait été sa vie si sa mère n'était pas brutalement décédée et si seulement elle avait pu suivre des cours à Poudlard. Pour ça, Posy enviait sa soeur cadette, elle aurait donné n'importe quoi pour pouvoir remonter le temps et inciter davantage auprès de son père pour qu'il cède et accepte de lui donner une chance. Comme elle aurait aimé porter fièrement les couleurs d'une maison et s'asseoir aux tables des salles de cours imbibées de magie. Le regard de la jolie brune se posa machinalement sur un couple installé non loin de là. C'était la première fois qu'elle voyait ces personnes, certainement des voyageurs. Elle soupira en pensant qu'elle était toute seule. Ils avaient l'air de bien s'entendre, les petits regards ne trahissaient jamais les sentiments. Posy continuait d'astiquer la table sans lâcher ses personnes des yeux. Au vu de leurs habits, ce n'était pas des gens modestes, ça faisait plaisir de voir de tels rang dans une telle Taverne.

E. DELORME « Posy ma chère, quand cessera-tu de rêver ? »

La jeune femme secoua la tête avant de se retourner et de voir son propre père exaspéré par le comportement maladroit de sa fille. Posy afficha un grand sourire en signe d'excuse.

P. DELORME « Veuillez m'excuser père, je me remets au travail. »

Posy aimait bien travailler, ce n'était pas un problème. Rapidement elle changea de table et alla s'occuper du couple qu'elle enviait tant. Avec le temps, la jolie brune s'était résignée à un jour connaître autre chose que la Taverne. Elle qui rêvait tellement de parcourir le monde et de vivre des aventures hors du commun. A peine avait-elle finie de servir les clients qu'elle replongea dans ses rêves, c'était devenu une habitude et c'était également son seul échappatoire. La porte de la Taverne s'ouvrit et coupa Posy de ses pensées, elle reconnue tout de suite Sir Serpentard, l'un des fondateurs de Poudlard. C'était toujours un honneur de voir des gens comme lui, pousser la porte de la Taverne Aux Cochons. La jolie brune passa la main dans ses cheveux pour les arranger un peu et s'avança vers le fondateur, tout juste installé sur la table. Elle lui affiche l'un de ses plus beaux sourires.

P. DELORME « Sir Serpentard, c'est un honneur de vous voir ici. Puis-je vous servir quelque chose ? »

_________________

Yeah, I know it's hard to remember The people we used to be It's even harder to picture; That you're not here next to me You say it's too late to make it But is it too late to try? And in our time that you wasted All of our bridges burned down I've wasted my nights.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chef un p'ti verre on a soif [Godric Gryffondor] [Ou] [Aban.]   Ven 15 Mar 2013 - 10:23

Godric mais que faites-vous ?

Perché sur une chaise, elle-même posée sur une table, je tenais en équilibre, un pied sur le dossier pour atteindre le haut de la fenêtre. En entendant la voix, je me retournai si vivement que mon échafaudage se mit à trembler et je crus bien que j’allais me rompre le cou !

Et bien je fais les vitres ! Comme vous me l’avez demandé !

Souriant à Rowena, je retournai à mon activité première. Usant de ma baguette et d’un petit aguamenti pour tremper toute la fenêtre, et accessoirement une bonne partie du sol, j’utilisais ensuite un sort de lévitation pour essuyer la fenêtre avec mon chiffon. C’était beaucoup trop simple pour moi sauf quand il fallait attendre le haut des fenêtres. Mais qui avait eu l’idée d’en faire des si haute pour qu’on ne puisse pas les atteindre depuis le sol ? Réalisant que j’avais été l’un des premiers à désirer une telle luminosité dans les salles, je préférai me taire plutôt que de lancer à haute voix mes réserves quand à l’état mental du créateur …

Redescendant de ma montagne d’objets, je faillis m’étaler sur le sol en glissant sur une flaque d’eau, je ne me rattrapai qu’in-extrémiste sous le rire de ma fille qui passait par là. Lui faisant une légère grimace, je la regardai s’éloigner en soupirant. Mais qu’avais-je fais à Merlin pour qu’on m’affuble ainsi d’un tablier rose et d’un bonnet assorti ? Redressant ce dernier qui me tomber devant les yeux, je remis en place tables et chaises avant de m’éloigner vers la salle suivante. Croisant un nécessaire d’écriture et du parchemin, je m’arrête pour écrire un petit mot sur un bout que je déchirai avant de la cacher dans ma manche, l’air de rien.

Aujourd’hui était le dernier jour de ménage et je comptais bien profiter de la soirée pour me détendre. Un petit tour à la taverne serait le bienvenue et j’étais sûr que Salazar se joindrait à moi. Mon regard se posa d’ailleurs sur lui et je souris doucement. Voir mon ami avec un tablier et un bonnet était une image que j’avais envie de graver dans ma mémoire tellement c’était drôle à voir. En faite, tous les hommes du château avaient la même tenue en ce jour de ménage et il avait fallut limite acheter le silence de nos enfants pour qu’ils n’aillent pas se vanter quand les autres élèves arriveraient. Je ne voulais surtout pas voir ma réputation de duelliste entachée par une tenue féminine, surement pas !

Marchant d’un bon pas dans le couloir, je bousculai Serpentard, le faisant chuter lourdement au sol. Quand ce dernier releva la tête pour vociférer quelques menaces à mon égard, je lui intimai le silence d’un simple doigt devant la bouche. Lâchant le bout de parchemin, je lui fis un clin d’œil avant d’entrer dans la salle suivante pour continuer mon lavage de vitre. Pour sûr que j’allais bientôt en avoir marre mais je ne pouvais m’asseoir rien qu’une minute puisqu’il y avait toujours une femme qui passait à ce moment-là. A croire qu’elles étaient capable de savoir quand on avait décidé de faire une pause, quand on avait besoin d’être surveiller !

Enfin, j’arrivai à la toute dernière vitre … Dirigeant ma baguette vers celle-ci, je prononçai le sortilège au moment même où un vacarme épouvantable, sursautant et pivotant en même temps, je ne fis pas gaffe que mon jet d’eau avait dévié pou filer droit sur … ma femme ! Ce fut son cri qui me fit baisser ma baguette et arrêter le sortilège. Lançant un regard à ma douce, je faillis éclater de rire en voyant ses cheveux trempés et sa robe dégoulinante mais rien que son regard noir me suffit à ravaler mon rire. Baissant la tête, je fuyai plus que je quittai la pièce. Balançant mon chiffon sur une table, je me dirigeai à grand pas vers la salle va-et-vient. Cette salle, en plus de n’apparaître qu’à la vue de ceux qui la demandait avait une autre particularité que Salazar et moi-même avions mise en place. Un passage secret pour rejoindre plus rapidement la taverne. C’était l’idéal pour sortir du château sans trop éveillé l’attention des femmes. Passant rapidement devant le mur, je sautai sur la poignée quand la porte apparut. Entrant dans la salle, je fus soulagé de voir qu’il n’y avait personne. Je serais tombé sur Helga ou Rowena que j’aurais été bien embêter. Retirant tablier et bonnet, je les jetai sur un fauteuil avant d’ouvrir le passage secret. Descendant à l’intérieur, j’utilisai un lumos pour m’éclairer. Peut-être qu’il faudrait qu’on pense à installer un éclairage, ça serait plus facile … J’en parlerais à Salazar …

Sortant enfin de l’obscurité, je clignai des yeux pour m’habituer à la lueur plus vive que je trouvai à la sortie. Me faisant discret, je chassai la poussière de mes vêtements, me passa une main dans les cheveux avant de ranger ma baguette et de m’avancer, l’air de rien vers l’entrée de la taverne. Poussant la porte, je parcourus la salle du regard pour retrouver mon meilleur ami. Ce dernier était assis à notre table habituelle et une serveuse était déjà là prête à prendre la commande. Souriant doucement, je m’avançai à grand pas et me posa sur la chaise en face du professeur. Faisant un clin d’œil à la demoiselle, je lui lançai sur un ton enjoué.

Quoique Salazar ait pu vous dire, ne le croyez pas ! C’est un habile beau parleur !
Revenir en haut Aller en bas
Salazar Serpentard
Je suis l'un des Fondateurs de Poudlard
avatar

☆ Sorcier depuis : 09/03/2013
Masculin ☆ Hiboux : 37

☆ Star : Tom Hiddleston

☆ Crédits : Roxy

MessageSujet: Re: Chef un p'ti verre on a soif [Godric Gryffondor] [Ou] [Aban.]   Sam 16 Mar 2013 - 19:09


Salazar se glissa jusqu'à la table où Godric et lui avaient leur aise. On ne peut pas vraiment dire qu'ils étaient des habitués. Mais ses messieurs de Poudlard étaient fort bien connu pour être des bons buveurs. Il ne faut pas croire qu'ils finissaient rond comme une queue de Strangulot. Loin de là, juste qu'à eux deux, l'ambiance à la Taverne aux Cochons se retrouvait vite festive. Le fondateur regarda les personnes présentes, et n'en reconnut aucuns. Secouant sa tête pour chasser la pensée du retour des élèves. Le petit mois qui venait de se passer leur avait fait un bien fou. Juste s'occuper de leur enfant, discuter et bien entendu faire le ménage que ses dames avaient décidés. C'est perdu dans les méandres de ses pensés pour faire regretter à son épouse le complot qu'il avait subit, qu'il fut rappellé à la réalité.

Les pas sur le parquet de la fille des lieux lui fit cligné des yeux. Il la regardait s'approcher ce demandant comment il arriverait à aborder son cas avec le patron de la taverne. Messire Delorme ne voulait pas que sa fille aînée séloigne de lui. Mais voilà, pour le Seigneur Serpentard, tout les sorciers devaient être instruit. Il en avait parlé avec discuter avec Mildred et il en était venu à la conclusion que c'était son devoir d'imposer sa volonté au père de la jeune fille. Vu l'âge qu'elle avait à l'heure actuelle, et ne lui connaissant aucun courtisan. Il pouvait se proposer pour lui enseigner les bases de la sorcellerie. Oh bien entendu, il lui prêtait de temps en temps des ouvrages appartenant à son plus jeune fils Thybalt. Bien entendu, il n'espèrait pas qu'elle soit une sorcière excellente comme son épouse, Rowena et Helga ou ceux ayant grandit dans un environnement magique. Si il se souvenait bien de ton histoire, sa mère était une sans pouvoir. Il fut quand même étonnée d'apprendre que ceux ayant des sans pouvoirs dans leur famille, pouvait quand même devenir des sorciers. C'était un cas d'étude fort intéressant. Peut être qu'il devrait pousser ses recherche la dessus. Sa permettrait mieux de détecter tout les enfants nés chez les sans pouvoirs.

La serveuse arriva pas loin de sa table. C'est le son de sa voix qui lui permit de vraiment revenir sur terre. Il ne devait pas penser à des choses comme ça lorsqu'il n'était pas dans ses appartements. Que se passerait-il si une personne apprenait qu'il souhaitait étudier de plus près les différentes sortes d'être humains. Il planta ses yeux bleus sur la silhouette à côté de lui, et sourit d'un air crispé. Secouat la tête pour chasser ses dernières pensés. Heureusement que Godric n'avait pas cette facultée de lire dans son esprit. Sinon, ils risquerait de s'embrouiller pour n'importe quoi. C'était une chose qui pouvait différencier les deux amis. Godric n'était pas intérssé par la recherche alors que Salazar oui. N'était-ce pas par rapports à ses recherches qu'il avait pu créer des potions - même si elle n'était pas au point comme la reste qu'il fit boire aux autres fondateurs de l'école de sorcellerie, une dizaine d'année avant. Grâce à ça au moins, ils avaient gardé leur physique d'avant. Ils ne ressemblaient pas à ses gens de la nobelle qui flétrissait à vu d'oeil.


« Sir Serpentard, c'est un honneur de vous voir ici. Puis-je vous servir quelque chose ? »
« Demoiselle Delorme, l'honneur est partagé. J'attends Godric mais deux Wisky pur feu seront fort apprécié. » dit-il en lui souriant gentiment.

C'est le moment où Godric arriva avec son éternel ton jovial. Salazar soupira, comment son meilleur ami pouvait être de bonne humeur vu la journée. Au dire de ce dernier, le Seigneur Serpentard lui donna un coup aux genoux. Comme si il pouvait dire des choses fausses. Il leva les yeux vers le plafond, fait de bois comme toute la bâtisse avant de sourire. Il tira la langue tel un gamin avant de répondre d'une voix d'enfant prit en faute.

« Juste un wisky pur feu, puisque je suis un habile beau parleur. Il n'a donc pas soif.»

Puis il ne tient plus compte de la serveuse près de lui. Il aura bien le temps entre deux verres de parler à son père. Ou du mien, jusqu'au retour de cette dernière. Salazar regarda Godric et se mit à sourire de toutes ses dents. Celui-ci avait une trace noir sur son visage. Ah! que les femmes pouvaient se montrer ingrate. En parlant de femme, il se mit à espérer que leur sortie improvisé passerait innaperçue au moins deux trois heures, le temps qu'ils puissent oublier cet dure journée.

« Alors le lavement des carreaux c'est bien passé? Je te promets qu'elles vont regretter de nous avoir forcer à faire ça. Comme si, nous n'avions pas d'autres choses plus important à faire. Grâce à ça, j'ai perdu de préparation pour ma potion.»

_________________


"Par le rugissement de Gryffondor, ils ont quoi mes caleçons Godric?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tankred Mc Avoy
Je défends une cause juste, je suis un Ecuyer
avatar

☆ Sorcier depuis : 15/03/2013
☞ Age : 31
☆ Hiboux : 84

☆ Star : Chris Wolstenholme

☆ DC/ TC : néant

MessageSujet: Re: Chef un p'ti verre on a soif [Godric Gryffondor] [Ou] [Aban.]   Jeu 21 Mar 2013 - 12:30

La venue jusqu'a Pré-Au-Lard s'était fait dans le calme et dans un silence reposant. Parti des domaines Black en fin de matinée, Tankred portait dans de lourdes sacoches de cuir, des monceaux de viandes de gibier qu'il partait vendre sur les marchés de la plus connue des bourgades.
Autant dire qu'un bon rôti de daim ou un civet de cerf au vin ravigote n'importe qui quelque que soit son sang. Évidemment, le garde-chasse ne vient vendre que ce que son seigneur lui a autorisé à chasser sur ses terres, il serait malvenu de tomber dans un braconnage au nez et à la barbe de son suzerain. Cette perspective d'ailleurs n'avait jamais effleuré l'esprit du grand bonhomme qui s'employait à rester droit et honnête quelque soit la situation, parfois peut être un peu naïf mais jamais il ne causerait de tort pour son bon plaisir.

Les odeurs se mêlent dans l'atmosphère plutôt détendue du bourg, des épices, du miel, de la viande rôtie, des fruits issus des vergers voisins. Tout y est en abondance pour le peu que la bourse suit le mouvement des pièces d'or qui quitte leur cocon de cuir pendant à la ceinture de leur propriétaire.
On cris pour faire passer son offre par dessus celle de son voisin, on négocie, on marchande parfois on tire un peu trop sur la corde et le ton monte. Même si Tankred n'est pas un marchand dans l'âme, il aime cette ambiance qui parfois peut tourner à la foire d'empoigne. C'est ça le commerce.
En tout cas lui n'est en concurrence avec personne, c'est le seul pourvoyeur de viande de chasse du coin et en plus ses réserves sont limitées. L'argent qui revient de ces ventes vont pour nourrir la famille et aussi payer leur dut au domaine car la vie de roturier est loin d'être gratuite après tout même si la famille Mc Avoy est au service des Black depuis si longtemps.

Les gibecières de cuir nettoyées de l'odeur de viande fraîches, salées ou faisandées à la source du coin, le garde-chasse se décide a prendre un verre avant de repartir vers ses terres ou son travail requiert sa présence. Le domaine est grand et même si il connait chaque recoins par cœur, les braconniers usent de bien d'inventivité pour échapper à sa surveillance et commettre leur exaction sur la propriété du Seigneur et les animaux qui s'y trouvent. Plus d'une fois, ses flèches aussi précises qu'effrayantes ont fait fuir les malandrins trop courageux ou quand cela ne suffisait pas cela se terminait par un bourre-pif en bonne et due forme ainsi qu'une présentation face au seigneur qui décidait de leur sort.
La gorge sèche, Mc Avoy aspirait à une bonne bière bien fraiche brassée sur place et la Taverne Aux Cochons est tout désigné pour trouver l'objet de sa quête.

Le géant à la carrure de bucheron entre sans esclandre, un gaillard de son aspect avec une mâchoire carrée, des cheveux ras noir d'encre et des poings à assommer un bœuf ne se rencontre pas vraiment tout les jour. Une allure rustre contrastant avec son caractère doux et avenant.
Plutôt discret, il se contente d'un simple "Bonjour" et commande sa bière au comptoir tout en saluant le tenancier qui le reconnait à chacun de ses passages dans le bourg.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chef un p'ti verre on a soif [Godric Gryffondor] [Ou] [Aban.]   Mer 27 Mar 2013 - 10:12

La bonne humeur … Y’a que ça de vrai dans la vie ! C’est vrai que nous venions de passer pas une journée à faire le ménage mais c’était quand même bien de voir ce que devait subir nos femmes. Et pour ma part, je m’étais bien amuser … Mais un rien m’amusait d’ailleurs ! La réaction de Salazar me tira un sourire alors que je me retenais d’éclater de rire. C’était fou comme il prenait la mouche facilement, un véritable jeu d’enfant ! Je prenais un certain plaisir à faire exprès de l’embêter, c’était un petit jeu entre nous. Ca me rappelait parfois les piques qu’on s’envoyait aussi avec ma princesse, ma fille Pernelle.

Juste un whisky pur feu, puisque je suis un habile beau parleur. Il n'a donc pas soif.

Le truc c’était qu’en principe, il avait de la réplique et encore une fois ce fut le cas. Me redressant vivement, je tapa du poing sur la table tout en protestant à haute voix.

Ah mais non surement pas ! Apportez moi donc un verre d’Hydromel ! Et de votre meilleur !

J’aimais le whisky mais j’avais vraiment un petit faible pour l’Hydromel, appelé aussi la boisson des dieux. Peut-être la raison de ma préférence … ou pas ! Enfin bref ! J’avais besoin de me rafraichir le gosier après tout ce boulot. Escalader des tables et des chaises n’était pas de tout repos et j’étais bien content que cette journée soit enfin terminée.

Alors le lavement des carreaux c'est bien passé? Je te promets qu'elles vont regretter de nous avoir forcés à faire ça. Comme si, nous n'avions pas d’autres choses plus importantes à faire. Grâce à ça, j'ai perdu de préparation pour ma potion.

Le souvenir de ma femme trempée de la tête aux pieds ne revint en mémoire et j’éclatai de rire sans pouvoir me stopper. Quelques minutes plus tard, je pus enfin reprendre la parole d’une façon correcte et audible.

Hum … On va dire que oui … Même si je ne suis pas sûre que ma femme ait appréciée la douche qu’elle a reçu … Il faut dire que j’ai été déranger par un bruit d’enfer. Tu … ne saurais pas qui a fait un tel raffut alors que nous avions presque fini ?

En faite, je savais très bien que c’était lui. Il avait quasiment nettoyé toutes les armures à la main au lieu d’oser de la magie mais nous avions pu avoir du calme au moins, sauf qu’il avait fini par retrouver le sortilège et en user sans prévenir. Le résultat était là, je m’attendais à une remarque de ma douce ce soir en rentrant. Quoique je ne serais peut-être pas en état de l’entendre …

Tu avais donc prévu de rester enfermé toute la journée dans ton sombre cachot à concocter quelques potions ! Moi j’avais prévu de faire quelques duels avec mes fils … Mais ce n’est que partie remise !

Laissant mon regard dérivé sur les personnes déjà dans la salle, je remarquai un homme qui venait d’entrer. De grande carrure, style armoire à glace, il s’était accoudé au bar pour commander sa boisson. Curieux comme pas deux, je désignai l’homme du menton avant de m’adresser à mon ami.

Dis donc Sal’ tu connais cet homme ? Je n’ai pas souvenir de l’avoir déjà vu ici …
Revenir en haut Aller en bas
Helga Poufsouffle
Je suis l'un des Fondateurs de Poudlard
avatar

☆ Sorcier depuis : 09/03/2013
Masculin ☞ Age : 28
☆ Hiboux : 99

☆ Star : Emilia Clarke

☆ DC/ TC : Durmast/Angel
☆ Crédits : Bazzart

MessageSujet: Re: Chef un p'ti verre on a soif [Godric Gryffondor] [Ou] [Aban.]   Sam 30 Mar 2013 - 12:21

Emeraude ! Je t’ai déjà dit d’arrêter d’embêter Rubis ! Et ça vaut aussi pour toi Saphir !

Helga avait foudroyé du regard les deux bébés dragons en question, les trois dragons étaient des petits Vert gallois qu’elle avait récupéré alors qu’ils n’étaient que des œufs, leur mère avait été chassé par des braconniers qui en avaient après ses dents ou encore son sang afin de le revendre. Quand son mari et elle étaient arrivé sur place il était déjà trop tard, la femelle qui était magnifique possédant de magnifiques écailles qui se réfléchissaient la lumière du soleil. Elle était morte, mais les braconniers ne s’étaient occupé que du dragon adulte, ne cherchant pas des possibles œufs. Chose que la sorcière avait fait et s’était ainsi qu’elle avait fait la rencontre avec ces trois petits verts gallois. Ils étaient âgé d’environ un an, leur taille n’était donc pas plus grand qu’un aigle, ils pouvaient donc encore rentré dans la l’étable qu’ils avaient construit juste à côté de la vaste forêt qui se trouvait à côté de Poudlard, mais bientôt elle allait être trop petite et Helga allait devoir trouver une solution afin de pouvoir les gardait, car des schémas sur des vieux parchemins pour étudier les créatures magique c’était mieux que rien, mais des spécimens en chair et en os, domestiqués, c’était beaucoup plus intéressant pour ses élèves. Son cours qui se traitait des dragons avait eu un franc succès au près des élèves et ses trois enfants semblaient apprécier d’être leur centre d’intérêt, les dragons étaient plus proche des humains qu’on le pensait et c’était une bonne chose pour l’avenir de cette espèce afin de la protéger.
Voyant de ses enfants se tenaient de nouveau à carreaux, elle leur avait adressé un grand sourire et s’était accroupi à leur hauteur.

Que diriez vous d’aller voir si tonton Godric et tonton Salazar ont bien travaillé ?

Les trois reptiles ailés avaient un léger petit cri aigus, cela voulait dire oui. Souriant et se redressant, Helga avait pris la direction du château accompagnait de ses trois dragons, dont Rubis se trouvait sur son épaule droite.

Arrivant dans le château elle avait croisé les autres femmes du château leur demandant comment les hommes avaient travaillé, Lady Serpentard lui avait dit que sir Poufsouffle et que sir Serdaigle étaient toujours entrain de s’atteler à la tâche, mais qu’elle n’avait pas vu son mari ainsi que celui de Gryffondor, ils n’étaient plus à leur poste. Le brune avait poussé un soupir et avait demandé à Saphir et Emeraude de rester avec Lady Serpentard puis elle était parti toujours avec Rubis perchait sur son épaule. Elle était passé à l’endroit où ses deux amis étaient censé travaillé, ils avaient fini leur travaille, mais pas sans mal. Salazar avait enchanté les armures pour qu’elle se lave toute seule, ce qui avait entrainé le démembrement de deux d’entre-elle, soupirant de nouveau et sortant sa baguette, elle recolla les différents éléments des amures et les remettant à leur place. Puis c’était au tour de Godric qui devait s’occuper des vitraux, le soleil qui commençait à décliner légèrement les traversé parfaitement, se reflétant dans l’eau savonneuse se trouvant par terre. Ils avaient beau être puissants et redoutables, ils restaient des grands enfants, faisant les choses qu’à moitié et leur femme étaient obligées de passer derrière eux à chaque fois. Donnant deux petits coups de baguette, l’eau s’évapora et laissant place à un carrelage tout brillant. Maintenant elle allait devoir chercher ses deux gamins pour leur tirer les oreilles et elle savait où les trouver. Elle avait pris leur passage secret qui n’était pas vraiment un secret en réalité car Helga le prenait régulièrement pour aller à Pré-au-Lard. Une fois de retour à l’air libre et s’était aussitôt dirigé vers la Taverne aux Cochons, leur whisky et leur entrecôte de porc du tavernier était une véritable régale, on avait peine à croire que Lady Poufsouffle avait un gros appétit avec la silhouette qu’elle avait, mais s’était le cas, elle aimait les bons repas et sortir de table sans aucun regret, mais elle n’était pas là pour faire plaisir à son estomac, mais pour embêter ses deux amis. Passant par derrière et empruntant la porte de service, elle se faufila en compagnie de son dragon sur l’épaule naturellement, le cuisinier lui adressa un large sourire et s’inclinant légèrement la tête à son passage, elle était connu comme loup blanc et Rubis également, étant le plus docile de ses cinq enfants, elle venait régulièrement avec lui.

Elle s’arrêta juste avant d’entrer dans la salle, s’accroupissant afin que les deux hommes ne la remarque pas, elle se plaça derrière le comptoir et adressa un clin d’œil complice à la jeune fille du tavernier. Elle attendit que Godric finisse phrase pour se redresser et posant son coude sur le comptoir et sa main qui maintenait sa menton. Regardant l’homme dont parler son ami.

Je l’ai déjà vu, on le voit régulièrement dans le coin, je crois qu’il est au service de la famille Black.

Il portait leur emblème en tout cas, elle était satisfaite de sa petite surprise, un petit sourire de coin se dessina sur ses lèvres, elle avait répondu naturellement à la place de Salazar. Elle n’avait pas besoin d’en dire plus, son intervention ainsi que sa présence inattendu dans la taverne avait fait son petit effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chef un p'ti verre on a soif [Godric Gryffondor] [Ou] [Aban.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chef un p'ti verre on a soif [Godric Gryffondor] [Ou] [Aban.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un p'tit verre, on a soif ! Hic ! [PV Tirya]
» Chef un petit verre on a soif ! ♫ [Thor, Hercule et Hel]
» Haiti-Vodou; Un chef suprême pour le voudou est élu
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins of Poudlard :: L'aventure continue :: Oubliette-
Sauter vers: