Essayons de lui échapper... (Salazar)
Origins of Poudlard

Poudlard au temps des fondateurs
 
Genesis RPG  AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  Topsite  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
En décembre, le staff de "Genesis RPG"
vous donne rendez vous sur sa nouvelle création :

ONCE UPON A TIME RPG




Envolez-vous vers le NOUVEAU forum RPG sur "Once Upon a Time".
Embarquement sur le bâteau du capitaine Crochet prévu pour Décembre 2013 !

Et dès à présent, toutes les informations, réservation d'avatars, recrutement...
sur notre page facebook !!


~~~ Le plus important n'est pas combien de temps a duré un forum,
mais le plaisir qu'on a pris à y participer et les amis qu'on s'y est fait !

Depuis Mai 2005 : "Universal Stargate" - "Deathly Hallows RPG" -
"Celebrity Nous les Fans" - "Atlantis Univers" - "Avengers Now" -
"Deathly Hogwarts" - "X Men Reborn"...

Décembre 2013 : "Once Upon a Time". En route vers les 9 ans de
"Genesis RPG" ! ~~~

Partagez | 
 

 Essayons de lui échapper... (Salazar)

Aller en bas 
AuteurMessage
Mildred G. Serpentard
Je suis un Professeur de Poudlard
avatar

☆ Sorcier depuis : 23/09/2012
Féminin ☆ Hiboux : 291

☆ Star : Olivia Wilde

☆ Crédits : Bavboule

MessageSujet: Essayons de lui échapper... (Salazar)   Mer 13 Mar 2013 - 21:17

En ce jour, Mildred essayait de passer inaperçue et de passer son tours pour la corvée de ménage qui devait concerner tout le château avant l’arrivée des élèves plus qu’imminente. Elle riait encore parfois toute seule lorsqu’elle repensait au jour où elles avaient toutes réussie à revêtir des tenues de soubrettes à ces charmants messieurs. Salazar perdait de sa superbe ainsi et son charisme était grandement entaché ainsi travestit, mais Merlin que c’était amusant…

Pourtant, elle savait qu’elle allait le payer cher, son cher époux n’étant pas du genre a oublier vengeance et malheureusement surement aussi rancunier qu’elle l’était elle-même. C’était sans doute pour cette raison qu’elle se faufilait dans le parc du collège en catimini afin de ne surtout pas tomber sur son époux. Elle devait admettre, en son fort intérieur, qu’elle s’en voulait de l’avoir pousser à se ridiculiser ainsi, même si c’était au final plutôt bon enfant. Elle s’était surtout beaucoup amusée à se rendre compte qu’à force de ne pas utiliser certains sorts, ces derniers avaient des difficultés à remonter à la surface de leurs mémoires… Aussi, Salazar avait-il récuré pratiquement toutes les armures à la main…

Alors qu’elle évoluait lentement dans le parc, elle se mis à se demander ce que son mari aurait idée de faire pour se venger, mais elle ne parvint pas à trouver une quelconque idée. Mildred s’arrêta quelques instants et observa le soleil de cette matinée se refléter dans les eaux calmes du lac, le faisant briller de milles feux, c’était encore plus beau que les sortilèges, les merveilles de la nature étaient nettement plus magnifique que la magie elle-même. C’était surement de telles visions que les moldus trouvaient magiques.

Perdue dans ses pensées, Mildred se pris à songer à ses jeunes années et penser à son père qui, lorsqu’il se mettait en colère, semblait avoir les yeux aussi brillant que le lac qu’elle observait. Elle l’entendait encore hurler son nom complet, insistant bien sur son deuxième prénom qu’elle détestait tellement et qu’elle cachait d’ailleurs à tout le monde. A présent, avec le recul, elle y songeait avec nostalgie et amusement, avant pourtant, cela la mettait dans une colère noire et elle restait alors muette des jours entiers, sa spécialité étant justement de réussir a vivre un temps indéterminé sans dire une parole… Des années d’entrainement…

Au bout de quelques minutes, la professeur repris sa marche. Elle portait ce jour là, une robe assez légère qui conservait toute la richesse du tissu mais lui permettait de ne pas trop subir la chaleur de l’été. Elle était de couleur clair, un beau rose pâle qui lui allait fort bien au teint. Marchant avec maintien malgré les irrégularités de l’herbe sous ses pieds, elle gardait le dos droit et la tête haute, observant droit devant elle et se dirigea en bordure de la forêt. Il y avait par là, de nombreux spécimens de plantes et elle aimait les y chercher et les découvrir. Bien souvent, elle ne les cueillait même pas d’ailleurs, elle passait juste le temps à se souvenir de chaque nom et de chaque spécificités comme elle l’avait appris durant sa jeunesse.

Peu à peu, les raisons qui l’avaient poussés à partir loin du château, profitant du parc plus grand, elle ne pensait plus qu’à ses chères plantes. Malgré tout, au bout de quelques heures, deux à peine, son estomac se rappela à son beau souvenir et elle se résolut à retourner vers le château après que ce dernier ait protesté bruyamment. Bien trop vite à son gout, elle revit les portes principales du château et les atteignit. Elle entra dans les couloirs, se demandant si elle n’allait pas manger directement dans les cuisines, ne voyant pas la réelle utilité d’utiliser la grande salle alors qu’ils étaient si peu. Mildred, après un léger soupire, se décida donc à se rendre dans les parties basses du château en espérant ne croiser personne.

Elle y réussit, heureuse de pouvoir se retrouver seule devant un petit coin de table, une assiette bien remplie et surtout pas de mari pour venir se plaindre durant son repas. Sans doute Salazar devait la chercher dans tout le château ou bien était-il encore rendu à Pré-au-Lard pour boire en compagnie de Godric… Ou alors, était-il en train de formater un plan de vengeance à sa façon… Elle n’en savait strictement rien mais elle ne tenait pas spécialement à le découvrir, particulièrement si la dernière solution se révélait être la bonne. Toute à ses préoccupations, elle termina son repas et quitta les cuisines sans trop regarder où ses pas la menaient, pensant retourner dans le parc… C'est ainsi qu'elle se retrouva de nouveau devant le lac et qu'elle s'assis à même le sol pour digérer tout en rêvassant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salazar Serpentard
Je suis l'un des Fondateurs de Poudlard
avatar

☆ Sorcier depuis : 09/03/2013
Masculin ☆ Hiboux : 37

☆ Star : Tom Hiddleston

☆ Crédits : Roxy

MessageSujet: Re: Essayons de lui échapper... (Salazar)   Lun 22 Avr 2013 - 21:13

Soupirant pour la énième fois, Salazar passa le chiffon sur une des nombreuses fenêtres du Château. En maudissant la personne qui avait eu la bonne idée d'inventer le verre. Franchement, vu la quantité qu'il y avait dans le Collège, il soupira de fatigue. Et dire que ça faisait une heure qu'il était occupé sur celle-là.

Une heure que le repas s'était déroulé pour la première fois depuis le commencement des vacances dans la grande salle. Il avait été heureux de ne pas devoir astiquer ou autres choses durant ce laps de temps. Et aurait bien voulu passer cette heure avec son épouse. Epouse qui ne s'était point présenté.

C'est donc étonné alors qu'il allait refermer la fenêtre, qu'il la vit passer dans le parc. Que devait-il faire? Abandonner sa tâche et éviter la matrone de prison, cette si douce Helga qui pouvait être pire qu'un lion en cage de temps en temps pour aller la surprendre ou bien continuer sa tâche.

Quelques instant après, sa cape verte sur sa tête, essayant de passer incognito, Sire Serpentard franchit la grande porte l’amenant au parc. Il ne lui restait plus qu'à trouver l'endroit où se trouvait Mildred.

Il se mit à avancer un peu au hasard dans l'étendue vaste du domaine de Poudlard lorsque ses pas le conduisirent auprès de son aimée. Et c'est là qu'il la vit, non lui du lac, assise rêveusement sur la pelouse. Un sourire enfantin se dessina sur son visage si dur habituellement. Il sortit sa baguette de la poche intérieur de sa cape et lança un simple sort de lévitation.

Nul ne sait dire à l'heure actuelle si Dame Serpentard bougea ou quoi que ce soit. Mais tous peuvent vous compter ce que Lord son époux fit par la suite, mais nous espérons que vous avez pu le deviner. Un sort de lévitation et une étendue d'eau?


PLOUF

L'homme s'approcha de la jeune femme en cachant son sourire sous cape. Il venait de se venger des heures et des heures de corvées ménagères et surtout de ce jour sinistre où sa virilité avait été mit à mal à cause de ce costume de soubrette. Non mais franchement, son plus jeune fils, Tybalt rigolait encore en le voyant.

Salazar s'accroupit sur la bergère et regarda sa jeune épouse dans l'eau.


Salazar Serpentard ♠ Alors, Mildred, vous comptez prendre votre bain dans le lac? N'avez-vous point peur des poissons?

Spoiler:
 


_________________


"Par le rugissement de Gryffondor, ils ont quoi mes caleçons Godric?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mildred G. Serpentard
Je suis un Professeur de Poudlard
avatar

☆ Sorcier depuis : 23/09/2012
Féminin ☆ Hiboux : 291

☆ Star : Olivia Wilde

☆ Crédits : Bavboule

MessageSujet: Re: Essayons de lui échapper... (Salazar)   Jeu 2 Mai 2013 - 15:47

Vraiment, plus elle y songeait et plus elle regrettait d’avoir poussé Salazar à revêtir ce déguisement afin de dépoussiérer les armures du château. En plus, elle avait parfaitement sut dès le départ qu’il ne se souvenait plus de la formule et qu’il avait tout fait à la main, mais elle n’avait rien dit et depuis elle ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable. Pourtant, elle était d’accord avec ses collègues féminines dans le fait que de faire participer ces messieurs aux taches ménagères les faisaient avancer plus vite et que c’était une bonne chose, mais peut-être n’aurait-elle pas dût pousser la plaisanterie aussi loin.

D’accord, d’accord, Salazar n’était pas du genre à se prendre au sérieux et il était même parmi les premiers à jouer de la plaisanterie, mais là elles s’étaient tout de même attaqué à sa virilité et Merlin sait que rares sont les hommes qui apprécient une telle chose. Salazar n’y faisait pas exception. Mildred soupira, toujours perdue dans ses pensées coupables. Elle se sentait tellement coupable d’ailleurs qu’elle commençait à songer à un moyen de se faire pardonner, mais malheureusement, elle n’avait aucune idée de comment faire pour réussir à échapper à la vengeance qu’il préparait surement.

Elle n’était pas sotte et elle se doutait bien qu’à partir du moment où Tybalt avait éclaté de rire en voyant son père, ce dernier avait commencé à monter des plans de vengeance plus différents les uns que les autres envers toutes les femmes de Poudlard, elle en était certaine, et allez savoir pourquoi, elle pensait qu’elle aurait le droit à la pire. Oh elle n’avait pas crainte de son mari, elle n’avait jamais eut peur de lui d’ailleurs, mais elle savait que certaines de ses blagues, surtout lorsqu’il s’associait à Godric, pouvaient aller très loin.

Lady Serpentard en était rendue à se dire qu’elle ne pourrait tout simplement pas échapper au courroux de son époux lorsqu’elle se sentit soudainement soulevée dans les airs et avant qu’elle n’ait eut le temps de paniquer ou bien encore de se rendre compte de ce qu’il lui arrivait, elle fit un beau plongeons dans le lac noir. Commençant à se débattre, car elle ne savait absolument pas nager, Mildred mis quelques minutes à se rendre compte qu’ainsi assise l’eau lui arrivait à peine sous la poitrine et qu’elle ne risquait donc pas de se noyer. Ruisselante d’eau, elle retira ses mèches de cheveux détachées de son visage et essuya ce dernier pour tenter d’y voir plus clair.

Et que vit-elle lorsqu’elle réussit à reprendre son calme malgré sa respiration encore précipitée qui faisait se soulever sa poitrine avec force ? Salazar, bien évidemment… Ce filou était penché au dessus de la berge et l’observait visiblement fier de son coup. Ainsi avait été sa vengeance…

Salazar Serpentard ♠ Alors, Mildred, vous comptez prendre votre bain dans le lac? N'avez-vous point peur des poissons?

À la fois vexée et encore affolée de se retrouver là, Mildred en aurait bien lancé un sort à son époux pour qu’il cesse de rire sur son compte. Il s’en amusait pour couronner le tout, il avait faillit la noyer et cela le faisait rire… Bon d’accord, elle avait pied et même plus que pied, mais tout de même elle avait bien cru qu’elle y passerait… La panique aurait put lui faire faire une grosse bêtise… Elle chercha immédiatement le moyen de se venger et si elle avait été ce genre de femme, elle aurait fondu en larmes, mais Mildred n’avait pas la larme facile, même lorsque l’émotion ou le chagrin se mêlaient à la partie… Elle aurait bien tenté de le tirer dans le lac avec elle sous prétexte de réclamer son aide pour en ressortir, mais elle craignait de n’avoir que peu de forces pour parvenir à un résultats satisfaisant, en plus il se tiendrait assurément sur ses gardes. Elle aurait tout aussi bien put lui hurler dessus, mais c’était encore une chose qu’elle n’était jamais parvenu à faire… Salazar criait plus fort qu’elle…

Les épaules s’affaissant d’elle-même, elle observa l’eau, se trouvant bien pitoyable aux yeux de son époux. Franchement, aucune femme de bonne famille ne voudrait être un jour vue dans un tel état, elle qui s’appliquait à être impeccable en toutes circonstances… C’était un beau gâchis… Et puis soudainement, elle eut une idée qui ne risquait pas de louper… Après tout il était vraiment tout près de la berge et il l’avait bien mérité, elle allait tomber malade à cause de lui et de ses enfantillages… Alors autant qu’ils soient deux… Sortant la main de l’eau, elle tapa d’un coup sec sur la surface vers son époux afin de l’arroser copieusement.

Elle se dépétra comme elle put dans la vase avec sa robe fort heureusement pas trop imposante et donc pas trop lourde pour retrouver la terre ferme et se mis debout. Le résultat était encore plus désastreux qu’elle ne se l’était imaginé, au point où elle envisagea de retourner dans le lac pour s’y cacher jusqu’à ce qu’elle puisse rentrer sans croiser personne. Frissonnante de froid (oui trempée on a froid) elle jeta un regard vexé à son mari.

« Vous êtes content de vous j’imagine… » Ronchonna-t-elle. « Regardez dans quel état vous m’avez mise ! Non ne me regardez pas, je suis affreuse comme ça… » S’affola-t-elle.

Honteuse, elle rougit de se voir ainsi trempée de la tête aux pieds, la moitié de sa robe salie par la vase et la boue du lac, totalement décoiffée et tremblante de froid.

« Je vais être malade… C’est malin… Vous auriez put trouver une autre vengeance tout de même… Une moins froide. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Essayons de lui échapper... (Salazar)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Essayons de lui échapper... (Salazar)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Salazar, Mercenaire Solitaire
» Salazar Van Kutter [100%]
» Fuir, courir, s'échapper.
» Salazar le Dieu Déchu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins of Poudlard :: L'aventure continue :: Les Aventures continues-
Sauter vers: