Petite conversation entre hommes [PV Salazar Serpentard]
Origins of Poudlard

Poudlard au temps des fondateurs
 
Genesis RPG  AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  Topsite  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
En décembre, le staff de "Genesis RPG"
vous donne rendez vous sur sa nouvelle création :

ONCE UPON A TIME RPG




Envolez-vous vers le NOUVEAU forum RPG sur "Once Upon a Time".
Embarquement sur le bâteau du capitaine Crochet prévu pour Décembre 2013 !

Et dès à présent, toutes les informations, réservation d'avatars, recrutement...
sur notre page facebook !!


~~~ Le plus important n'est pas combien de temps a duré un forum,
mais le plaisir qu'on a pris à y participer et les amis qu'on s'y est fait !

Depuis Mai 2005 : "Universal Stargate" - "Deathly Hallows RPG" -
"Celebrity Nous les Fans" - "Atlantis Univers" - "Avengers Now" -
"Deathly Hogwarts" - "X Men Reborn"...

Décembre 2013 : "Once Upon a Time". En route vers les 9 ans de
"Genesis RPG" ! ~~~

Partagez | 
 

 Petite conversation entre hommes [PV Salazar Serpentard]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alwin T. Gaunt
Je suis un Elève de l'Ecole de Sorcellerie
avatar

☆ Sorcier depuis : 20/04/2013
☆ Hiboux : 90

☆ Star : Ben Barnes

☆ DC/ TC : Rowena Serdaigle
☆ Crédits : William Soleyn

MessageSujet: Petite conversation entre hommes [PV Salazar Serpentard]   Mer 1 Mai 2013 - 16:35


Petite conversation entre hommes





A
lwin en avait marre de voir son frère souffrir des actions de sa fiancée, inconsidérées. Alors il avait décidé de prendre les taureaux par les cornes et d'aller voir le père de cette dernière pour mettre les choses au point. Il était le petit dernier mais il avait une fidélité sans faille pour sa famille et elle n'en faisait pas encore parti donc il n'avait pas besoin de lui être fidèle. Elle n'avait pas encore montré de qualités pour le mériter.

Et en plus il allait enfin assouvir sa curiosité envers l'homme, du moins en partie. Qui disait que Alwin était incapable de suivre un projet ? Et bien il se trompait lourdement car ce jeune homme avait un projet en tête et il allait le mener à bien, sans compter le second un peu plus personnel et dangereux qu'il allait étudier au maximum pour en tirer vers lui toutes les connaissances qu'il souhaitait. En tout cas ses pas s'entendaient.

Il ne cachait pas le fait qu'il arrivait vers les cachots car l'homme aimait tellement les potions qu'il passait ses instants de libre à en faire. Alwin était curieux aussi concernant les potions mais beaucoup moins que sur la vie du Lord. On ne pouvait pas non plus réellement lui en vouloir car il marchait à la curiosité et à la connaissance. C'était important pour lui de pouvoir résoudre des problèmes. Il n'était que le petit dernier.

Il n'était pas utile à sa famille pour le moment, il n'avait pas tellement de poids dans la société mais il fallait absolument qu'il aide son frère. Il avait un but à atteindre dans cette course vers le fondateur le plus mystérieux et le plus craint de l'école. C'était vraiment pas cela qui allait faire fuir Alwin. Son père avait montré aussi un côté qu'il fallait craindre mais craindre ne veut pas dire non plus fuir. Il allait affronter le Serpent dans son nid.

Mais comment présenter les choses à l'homme. Car il aimait pas vraiment parler longtemps. Seulement il savait qu'il devait absolument le faire. C'était la santé de son frère qui était en jeu. Il refusait de le voir souffrir du comportement de la fille du fondateur, SURTOUT de la part de la fille du fondateur. Il aurait pu aller voir la mère de cette jeune femme mais pour Alwin c'était au père de rappeler à l'enfant sa place.

Il était arrivé dans le couloir où allait se perdre le fondateur pour ses potions. Il ne lui restait plus qu'à trouver la bonne porte. Et pour cela Alwin n'avait qu'une manière, se laisser guider par son instinct. Et ce dernier tapa juste rapidement, à la deuxième porte. Il était un jeune homme extrêmement bien élevé alors il toqua à la porte et attendit qu'on l'autorise à entrer pour pouvoir le faire. Et il le fit rapidement selon lui.

Et le voilà face au grand Salazar Serpentard. Et par les culottes de Merlin il frissonnait presque de plaisir à cette idée. Il était face à son énigme vivante. S'il aurait été un chat il serait en train de se lécher les babines en le regardant. Il était en joie à l'idée de pouvoir disséquer plus tard cette conversation des plus déplaisantes avec lui. Mais en même temps il était stressé de savoir comment son interlocuteur allait réagir.

"- My Lord, je suis désolé de venir vous déranger mais je dois vous parler d'une chose importante d'homme à homme et non de professeur à élève. Je ne peux laisser cette situation continuer de détruire ma famille. Votre fille ne respecte pas votre nom, ni celui de son fiancé en osant se montrer accompagnée de tellement d'hommes. Je ne saurais tolérer ses écarts plus longtemps. Je viens vous demander de la remettre dans le droit chemin, ou alors de rompre ses fiançailles. Je croyais que votre famille était fidèle dans les promesses de mariages et les actes mais je constate que nous avons eu tord de vous faire confiance."

Il était très jeune et il parlait avec force et presque arrogance à l'homme pour cacher le fait qu'il était terrorisé de venir aborder ce thème. Mais en même temps on pouvait sentir sa détermination a faire flancher l'homme pour protéger sa famille. Par cet acte il voulait montrer qu'elle était indigne de devenir une Dame dans sa famille. Il ne voulait vraiment pas laisser tomber l'affaire et son regard le prouvait. Il était un Gaunt et la devise qu'il pensait était "La famille avant tout".

Crédit: Cali' in Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salazar Serpentard
Je suis l'un des Fondateurs de Poudlard
avatar

☆ Sorcier depuis : 09/03/2013
Masculin ☆ Hiboux : 37

☆ Star : Tom Hiddleston

☆ Crédits : Roxy

MessageSujet: Re: Petite conversation entre hommes [PV Salazar Serpentard]   Ven 10 Mai 2013 - 13:35

Cela faisait trois semaines que Salazar était sur cette potion, mettre la mort en bouteille. L’idée lui était venu en écoutant son fils ainé, Syrus lors d’un des nombreux repas familiaux que Mildred voulait à tout prit.

Depuis le matin, il était sur cette potion qui le faisait transpirer. Bientôt, les hommes auront de quoi faire croire à une mort par empoissonnement. Mais ce n’était quand somnifère assez puissant. Mais la façon que son héritier avait parlé de l’idée, l’avait fait sourire. C’était quoi encore l’idée de base. « Voyez-vous père, il me faudrait un puissant somnifère pour endormir les dragons. Ca me permettrait de les soigner sans pour autant me faire brûler l’une des partie de mon corps dont je tiens par-dessus tout. » Et lui, en bon père, en père aimant, même si il ne le montrait pas fort envers son ainé. Était-ce sa faute si juste en le regardant il voyait les traits de sa première épouse qu’il n’avait jamais aimé ? Mais il l’aimait son fils. Il était près à tout pour lui, cependant il ne le disait guère. Ce n’était pas ainsi qu’on l’avait éduqué et il avait éduqué son fils de la même manière que lui.

Au faite, Salazar aimait ses enfants, il les aimaient d’un immense amour mais ne le montrait guères pour les deux premiers. Par contre, Tybalt avait toute son affection. C’était sa petite merveille. Pourquoi ? Car c’était Mildred sa deuxième épouse qui s’était chargé de son éducation et il ne retrouvait pas même dans les traits du benjamin un seul point qui le reliait à la famille des MacGonnagall. Tybalt était un Serpentard, de la pointe des pieds à les pointes de ses cheveux. Comme son père, l’enfant était passionné de potion, il faisait tout pour le rendre fière et il le faisait très bien.

C’est perdu dans le comptage de goute du philtre d’une plante que des coups se fit entendre à la porte de son laboratoire. Il haussa un sourcil en direction de la porte, et d’une voix sifflante pria la personne d’entrée. Mais ce n’est pas pour autant qu’il regarda l’étranger dans le lieu. Il retourna à la concentration, une seule goute pouvait être fatale lors de l’administration de la potion à l’un des cobayes. Pourtant, l’enfant, puisque s’en était un, se permit de prendre la parole.


Alwin T. Gaunt ♦ My Lord, je suis désolé de venir vous déranger mais je dois vous parler d'une chose importante d'homme à homme et non de professeur à élève.

Au son de la voix, Salazar comprit que c’était le plus jeune des frères Gaunt qui venait de lui parler. Il savait que l’enfant était fou depuis la mort de ses parents. Et essayait de son côté de le préserver du don cruel qu’il avait depuis peu. Une conversation s’était déroulé entre les fondateurs pour savoir comment aider l’adolescent à canaliser la nécromancie.

Une conversation d’homme à homme, ça pourrait être intéressant. C’est la raison pour laquelle, le maître de potion arrêta le feu sous la marmite, il décida de reprendre son travail par la suite. Peut être qu’Alwin avait enfin décidé de discuter de ses problèmes avec quelqu’un. Etrange, il avait plutôt pensé qu’il irait trouvé Helga ou Rowena pour ça. Mais si il voulait discuter avec lui pourquoi pas. Salazar lui désigna d’un signe de la main, un fauteuil. Fauteuil que Mildred utilisait pour lire ou simplement regarder son époux lors des soirées qu’il passait dans cette pièce.


Alwin T. Gaunt ♦ Je ne peux laisser cette situation continuer de détruire ma famille. Votre fille ne respecte pas votre nom, ni celui de son fiancé en osant se montrer accompagnée de tellement d'hommes. Je ne saurais tolérer ses écarts plus longtemps. Je viens vous demander de la remettre dans le droit chemin, ou alors de rompre ses fiançailles. Je croyais que votre famille était fidèle dans les promesses de mariages et les actes mais je constate que nous avons eu tord de vous faire confiance.

Dire que le chemin que la discussion surprit Salazar, il n’aurait jamais pensé que c’était le benjamin des Gaunt qui viendrait parler du comporte d’Arianne. Il l’écouta discourir sur l’honneur de la famille et autres. Mais l’arrêta d’un signe de la main. Que devait-il faire ? Il n’était pas au courant de la manière que sa fille se comportait en dehors du cercle familiale. Il s’était juré de permettre à ses enfants de se comporter comme n’importe qui dans le château durant la période de cours. Mais il vit rouge.

Salazar Serpentard ♠ Je vous remercie de votre Remarque. Et je vous prie de croire, messire Gaunt que le comportement de ma fille sera sévèrement punie. Mais puis-je vous demander pourquoi est-ce vous qui venez me trouver et non pas mon futur gendre ou Lord Gaunt ? Vous pensez-vous important au point de venir me déranger lors d’une de mes recherche ? Et votre discours, ne pensez-vous point qu’un accord a été signé avec votre défunt père ? Je vous prie d’enlever votre dernière phrase. Les Serpentard sont fidèles aux promesses et si vous ne le savez point, vos frères le savent. Si un accord a été signé, il sera respecté.

L’homme se leva et ouvrit la porte et lança un regard noir envers l’enfant. Mais il se rappela ce qu’Helga leur avait dit, ils devaient se montrer calme et patient avec lui. Il referma la porte et retourna s’assoir derrière son bureau.

Salazar Serpentard ♠ Avez-vous autres choses à me dire, messire Gaunt ?

_________________


"Par le rugissement de Gryffondor, ils ont quoi mes caleçons Godric?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwin T. Gaunt
Je suis un Elève de l'Ecole de Sorcellerie
avatar

☆ Sorcier depuis : 20/04/2013
☆ Hiboux : 90

☆ Star : Ben Barnes

☆ DC/ TC : Rowena Serdaigle
☆ Crédits : William Soleyn

MessageSujet: Re: Petite conversation entre hommes [PV Salazar Serpentard]   Ven 10 Mai 2013 - 16:38


Petite conversation entre hommes.





A
lwin avait eut enfin le courage de dire enfin a l'homme qu'était Salazar Serpentard que le comportement d'Ariane était insupportable. Il ne pouvait le tolérer et son frère ne voulait pas le dire par honte ou pas respect pour la damoiselle. Il ne le savait pas mais lui s'en fichait de cela. Il n'avait pas de dignité à sauver de la honte. Puis de toute façon ce lord était vraiment la dernière personne à laquelle il penserait pour parler d'autre chose.

En tout cas en parlant de cela il énerva le pauvre Lord Serpentard qui n'était pas au bout de ses surprises car Alwin ne voulait vraiment pas laisser passer cela. Il était encore plus fou que ce que l'on pensait. Il n'avait pas vraiment les mêmes valeurs que la plupart du monde et surtout il s'en fichait d'entendre râler cet homme face à ses accusations. Car elle étaient toutes fondées. Et il allait lui remettre les idées en place.

"- Pourquoi je vous dérange dans vos recherches au lieu d'attendre comme un bon enfant ? Pourquoi je viens et non mon frère ? Et pourquoi devriez-vous me croire ? Alors soyons très clairs sur un point. Mes parents auraient rompu le contrat en entendant un tel comportement. Ils n'allaient pas tolérer une fille de joie dans leur famille. Mais ce n'est pas le soucis n'est-ce pas ? Le soucis est que je dénigre la valeur de votre parole. Mais elle le dénigre par son comportement. Ce n'est qu'une dame de joie, même pas une paysanne dans la réalité de ce monde par ce comportement. Elle ne fait que nous provoquer selon l'homme qui la veille mais je n'en peut plus. La prochaine fois que je verrais cela je réglerais le problème moi-même et je peux d'ors et déjà vous dire qu'elle en aura mal un long moment, et aucune marque."

Le jeune homme savait faire des potions parfaites même s'il n'avait pas de superbes notes en cours à cause de ses absences répétée. Il était déterminé à ne pas laisser sa famille déjà amputer de deux membres s'affaiblir à cause d'une enfant qui n'avait pas trouver meilleure vengeance envers une union décidée que de salir sa réputation et celle de son futur mari. Même si elle n'allait pas plus loin, c'était un déshonneur. D'ailleurs Alwin ne s'était pas assit car il voulait montrer encore plus sa détermination. Puis arriva la phrase sur le reste des problèmes.

"- Pourquoi aurais-je autre chose à vous dire. Je ne suis de toute façon qu'une personne anormale que l'on ne prend jamais au sérieux. Vous de même, puisque vous ne semblez pas tolérer que je dévoile un comportement indécent de votre enfant. Et si le Lord Gaunt n'est pas encore venu, c'est tout simplement parce qu'elle n'a pas encore commis le sacrilège de perdre sa pureté avec un autre. Je sais déjà qu'elle viendra s'en prendre à ma personne mais faites-la vite changer, sinon je m'en chargerais."

Le regard presque fou du jeune homme laissa voir un plaisir sadique à remettre la jeune femme dans le droit chemin, un de ses regards qui disaient encore et toujours qu'il attendrait pour se mettre en route et qu'à ce moment-là personne ne devrait s'interposer s'il ne souhaitait pas connaitre sa colère. Il ne pouvait pas ... Alwin se déconnecta à nouveau de la réalité ... Il reprit la parole mais de manière étrange.

"- Elle est sale .... Non non ... Elle est encore pur .... Elle a le don .... Elle peut ... Vraiment ? .... L’enchaîner à lui ? ... Non ? .... Vraiment ... Mais elle doit apprendre ..... Une honte .... Des rumeurs .... Sur elle .... Considérée juste comme bonne a donner du plaisir charnel ..... Un objet ... Plus une femme ...... Il faut changer cela ..... Intolérable .... Votre fils agir ? Il n'avait rien vu ....... Non .... Oui oui .... Rien de méchant ....."

Il continuait à parler comme les fous, sa main frottant son front, ou son oreille, ou sa joue, comme pour tenter de retirer quelque chose sur lui. Dans son esprit il était dans un lieu où un arbre venait lui caresser la joue. Il n'aimait pas cela. La crise comme il les nommaient dura une bonne demi-heure sans que rien ne puisse l'en faire sortir. Mais pour résumer il avait décidé d'attendre encore un mois avant de prendre les choses en main si le Seigneur Serpentard n'y arrivait pas, mais jamais une chose de mal.

Crédit: Cali' in Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite conversation entre hommes [PV Salazar Serpentard]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite conversation entre hommes [PV Salazar Serpentard]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discussion entre hommes [PV][TERMINÉ]
» Presentation de Salazar Serpentard 47 [validée]
» Petite conversation =) [PV Takeji et Ren]
» Petite chamaillerie entre voisin [Iseult]
» Journée entre hommes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins of Poudlard :: Poudlard :: Les Parties Communes :: Les Cachots-
Sauter vers: